Dynamique Voile

Article du blog

Newsletter n°3: Dynamique Voile crée la surprise et monte sur le podium du Grand Prix Guyader. « Incroyable »

Dynamique Voile créé la surprise: sur le podium du Grand Prix Guyader. « Incroyable »

 

apercuCB2

L’avant Grand Prix

Les  jours précédant la course ont été mis au profit de l’initiation de la touche féminine de l’équipe: Cassandre Blandin, qui naviguera lors des étapes de vent léger; au programme prise en main du bateau et entraînement avec d’autres team.
La sablaise est particulièrement motivée par ce nouveau challenge: «Pour moi c’était une découverte du multicoque, le bateau accélère bien c’est plaisant mais c’est aussi un bateau physique comme on est que trois et les manœuvres doivent être enchainées rapidement»

A l’issue de ces 2 jours d’entrainement il y’a une mauvaise surprise, dans l’effort physique Thomas sent apparaître une douleur importante au bras, une tendinite qui l’a contraint au forfait pour le Grand Prix.
A la dernière minute Paul Melot, spécialiste du catamaran de sport est donc appelé à la rescousse pour affronter les pointures de la voile française en Diam 24.

2monotype-diam24od-grand-prix-guyader-2015-jacques-vapillon-820 (1)

Vendredi, Dynamique Voile coule et rentre au port


Le comité de course du Grand Prix Guyader consacre la première journée à 2 longs raids côtiers en baie de Douarnenez pour les 22 teams engagés.

Dès le début des hostilités Dynamique Voile annonçait ses intentions sur le parcours de 20 miles en effectuant une belle remontée jusqu’à la 5ème place.

11203055_881520345224410_2337265650213045672_nAlors que tout semblait réunit pour un bon début de Grand Prix, peu de temps après le départ du second parcours, le trimaran sablais a vu sa lancée arrêtée nette par le trimaran « Ramouna » non prioritaire qui le heurte de plein fouet. La coque babord de Dynamique Voile coule, l’équipe est sous le choc de l’impact mais parvient tout de même à rentrer au port.

A terre Vianney Ancelin responsable du chantier ADH qui construit les diam24 a apporté une aide précieuse à l’équipe en leur  fournissant une coque de rechange et Thomas a œuvré toute la soirée pour que le bateau soit prêt à repartir le lendemain matin.

 

11225779_868478363224123_1733877435_n (1)

Samedi: beaux départs et un sentiment de pouvoir mieux faire

Le Samedi c’est donc avec un flotteur vierge de décoration qu’Emeric, Paul et Romain rejoignent la zone de course, cette fois ci en parcours construit,
les départs au vent de travers (un format nouveau) commencent à rentrer pour Dynamique Voile, ils franchissent la première marque en tête à 3 reprises sur les 5 courses. Mais ne parviennent pas encore à contenir leurs poursuivants sur le parcours.
A l’issue de la journée la plus jeune équipe de l’épreuve pointe tout de même à la 5ème place du classement général.

Interview d’Emeric samedi soir «nous avons su prendre de très bons départs alors que c’était notre point faible auparavant. Nous avons découvert le bateau à Pornichet et on commence à prendre des automatismes mais il y’a des progrès à faire notamment sur la tactique et les manœuvres. Nous sommes contents de notre résultat mais on sait qu’il y’a encore beaucoup de travail à faire jusqu’au Tour de France à la Voile. »

A l’issue de cette deuxième journée les concurrents de la 2ème à la 10ème place du classement se tenaient dans un mouchoir de poche et le jeu restait résolument ouvert pour cette dernière journée du grand prix.

10658556_929243093764495_379568175696531654_o

Dimanche: Un finish en beauté

Le Dimanche s’est joué proche de la cote dans une brise soutenue, le relief de douarnenez a rendu le vent instable en force et en direction et chacune des courses a été riche en rebondissements, 2ème, 10 ème puis 2ème Dynamique Voile va vite et souvent au bon endroit, Paul qui fait du Diam 24 depuis 48h commence à se comporter comme un équipier entrainé tout l’hiver et Romain a une excellente lecture du plan d’eau. Le vent est soutenu et la jeune équipe n’échappe pas aux plantés.

11259151_882244651818646_2943014922993508261_nLe comité de course annonce une dernière manche et l’équipe sait pertinemment qu’elle sera décisive pour les places d’honneurs.
Romain en toute confiance prédit que ce sera comme au Grand Prix Atlantique (conclut par une victoire de manche) Il reste du jus aux deux équipiers qui commencent à être bien synchronisés, les manœuvres passent vite et Emeric parvient à mettre le bateau sur les bons angles pour être rapides.

Dynamique Voile passe la première marque devant et étend son avance au fil du parcours pour une magnifique victoire! A bord c’est l’exhultation. Romain Paul et Emeric les trois potes qui ont fait leurs armes ensemble en catamaran de sport ont fait une sacrée performance, une des équipes les moins entraînées avec le moins de moyens, vient de battre les teams pros dont beaucoup se sont entrainé tout l’hiver.

Au classement général Dynamique voile monte sur le podium, c’est Combiwest skippé par Frédéric Guilmin qui remporte une victoire nette sur le Grand Prix, Macif skippé par François Gabart est second et devance Dynamique Voile de seulement 0,7 points.

Classement complet du Grand Prix Guyader:
http://www.grandprixguyader.com/images/resultats/2015/diam24.pdf

Thomas qui a suivi depuis la terre l’intensité et les rebondissements des courses partage la joie de cette victoire « c’est incroyable avec notre petit volume de navigation et nos moyens d’être devant ces pointures qui ont travaillé dur à l’entrainement »

11248165_1102135036469311_1295003849868811119_n

Il y’a quelques mois nous luttions à avoir le bateau, l’inscription et nous faisions appel à vous pour nous aider à notre départ. Merci d’avoir rendu ce rêve possible ! On est heureux d’être dans le match.

La compétition continue pour nous à terre, avec la recherche de budget pour le tour de France, départ le 3 Juillet!
Pour le moment nous sommes en camping sur les parkings pendant le mois du tour de France, il n’y a pas de budget pour les casses materielles et nous n’avons de voiles neuves. Si vous connaissez une entreprise, elle a une opportunité de bien figurer dans un événement qui va faire parler de lui cet été.

Prochains événements

Du 14 au 17 Mai: L’équipe participe au Grand Prix de l’école navale en rade de Brest11119530_10152887277481429_8810903989886679101_n
Emeric passe la barre à Romain Bellet qui barrera lui aussi sur le tour de France ; Thomas rétabli de son bras revient à bord; le jeune Romain Simmonot (19 ans) est à l’essai dans l’optique du tour de France.

Le Samedi 13 Juin: tous nos contributeurs sont invités pour le baptême du Diam 24 à la piscine du remblai des Sables d’Olonne; invitations à suivre par mail.

Les mots des skippers :

Fred Guilmin, Combiwest : 1er au classement général

« Première victoire de régate, ça fait du bien. Ca montre que le travail a porté ses fruits surtout que nous avons vraiment bien navigué entre hier et aujourd’hui. Nous commençons à nous sentir bien dans l’équipe, avoir un bon fonctionnement tous ensemble, tout roule. Nous étions venus en priorité pour nous faire plaisir ici, et c’est le cas. Jusqu’à présent nous étions toujours un peu dans le dur au niveau des heures de travail par jour. Et là tout s’est bien déroulé, on a pris beaucoup de plaisir.
Depuis Pornichet, chacun a vraiment trouvé sa place, la communication à bord s’améliore grandement, les tâches des uns et des autres ne se recoupent plus. Nous commençons à avoir des automatismes, nous faisons très peu d’erreur sur les manœuvres et c’est ça qui a fait la différence. Nous avons toujours réussi à grappiller des places grâce à tout cela, même quand nous ne prenions pas de super départs. Il faut aussi savoir que toutes nos navigations, qui représentent au total une quarantaine d’heures, se sont faites dans ces conditions : une mer plutôt calme et du vent. Nous avons moins d’expérience dans le petit temps, c’est encore une inconnue pour nous à la fois en terme de vitesse, de fonctionnement. »

François Gabart, MACIF : 2ème au classement général

« Nous avons eu des conditions de rêves pendant tout ce Grand Prix Guyader avec du vent et une mer plate. C’était génial. Le niveau est assez serré sur l’eau. Combiwest gagne après avoir dominé le championnat. Derrière c’est serré, il y a peu de points entre les 10 premiers, et c’est sympa. Rien n’est jamais joué dans une manche, on passe vite de l’avant à l’arrière de la flotte. A bord de MACIF, nous sommes contents, nous continuons à progresser et c’est important, mais surtout on rigole bien ! Nous avons probablement moins de pression que les autres équipages car nous ne faisons pas le Tour de France à la Voile. Le bateau est sympa, et la régate aussi alors que ce n’est à l’origine pas mon cœur de métier. Il y a beaucoup de manœuvres au contact, c’est intéressant, j’engrange de l’expérience et ça me servira pour mon propre bateau. »

Emeric Dary, Dynamique Voile : 3ème au classement général

« Nous sommes super contents, nous terminons troisième alors que ce n’était pas gagné ! Hier on sentait qu’on avait du potentiel à exploiter et qu’on avait fait beaucoup d’erreurs, notamment après les départs. Aujourd’hui, c’était l’inverse, nous n’avons pas fait de super départs mais nous avions une bonne vitesse et un super tacticien à bord, Paul Melot, un spécialiste de Formule 18 qui n’avait pourtant jamais fait de Diam 24 avant d’arriver ici à Douarnenez. Nous sommes super contents car nous sommes un équipage amateur, nous sommes encore dans une phase d’apprentissage et nous progressons à chaque course même si nous avons encore beaucoup d’heures d’entrainement à faire avant le Tour de France à la Voile.
Je pense que la jeunesse est notre meilleur atout, nous avons de la ressource physique à bord ! Ce qui a fait la différence aujourd’hui, c’est aussi le mental et la bonne humeur, nous avons réussi à positiver et à lâcher un peu de pression.
La semaine prochaine, au Grand Prix de l’Ecole Navale, je laisse à barre à Romain (Bellet) qui sera lui aussi barreur sur le Tour de France à la Voile.»

Laisser un commentaire