Dynamique Voile

Article du blog

Thomas CARDRIN

Professionnel de la voile depuis 6 ans, Thomas Cardrin fait aujourd’hui le pari de former une équipe Tour de France à la voile.

Motivations et portrait d’un sportif qui garde la tête bien sur les épaules.

Le Tour de France, cela fait 3 ans que Thomas en vit à plein temps. Compétiteur dans l’âme, c’est pourtant à terre qu’il s’y est exprimé, à la direction technique de la société de location Team 85.

A travers la préparation des M34 (bateau des précédentes éditions), Thomas a travaillé avec des équipes professionnelles et endossé un rôle de coach et de performeur pour les équipes amateurs. Habile de ses mains et excellent développeur il s’est impliqué en parallèle dans l’optimisation et la préparation de bateaux de course au large.

En juillet 2014, le tour de France annonce sa révolution, il évolue du monocoque au trimaran, l’occasion pour Thomas d’en faire autant. C’est alors qu’un ami de longue date, Emeric Dary le consulte pour la mise en place d’un projet Tour de France en partenariat avec la ville des Sables d’Olonne. « J’étais dans une phase de transition professionnelle, l’activité avec les M34 s’arrêtait, c’était pertinent pour moi de rebondir sur un nouveau projet en utilisant mon expérience technique au profit du sportif.»

Thomas en action

Le sablais de 27 ans n’a pas réfléchi longtemps avant de prendre sa décision :      « Ce qui était intéressant en s’associant à Emeric c’était son expérience du multicoque, l’associer à mon expérience du Tour avait une réelle cohérence dans le montage de ce projet.»

Emeric précise quant à lui qu’il s’est rapproché de Thomas avant tout pour ses qualités sportives. «Thomas est un excellent régatier, il a une expérience bien rodée des équipages. Il a aussi pratiqué des supports rapides tel que le 49er (skiff Olympique) et le F18. J’ai déjà navigué avec lui en course, ses analyses étaient précises, il a immédiatement été dans le mouvement. »

Thomas troque donc sa casquette de préparateur pour celle de navigant et de manager de projet, il ne cache pas son enthousiasme à l’égard de la nouvelle formule du tour « Ça me plait vraiment, le Diam 24 est un bateau fun et rapide, le plateau sera très relevé cette année, l’exposition médiatique s’annonce nettement supérieure aux précédentes éditions » Télécharger: Retombées média Tour 2014

 

734674_10200100113894948_1161849268_nPortrait de Thomas Cardrin 

Thomas était prédestiné à devenir navigateur, dès sa naissance il fait ses premières navigations à bord du voilier familial.

Comme tout bon voileux sablais, il débute sur le lac de Tanchet en optimist et passe ses week-end à régater sur les plans d’eaux vendéens.  A l’age de 13 ans, il devient champion régional minime de catamaran.

Bien qu’il prenne du plaisir sur l’eau Thomas partage son temps entre deux univers. « J’ai deux passions: la voile, et l’équitation où j’ai monté en compétition pendant 10 ans « 

Sur les plans d’eau Thomas performe sur le circuit des moths europe (dériveur solitaire). Diplômé d’un bac avec option mécanique, il intègre une formation technico-commerciale à l’Institut Nautique de Bretagne.
A l’issue de cette formation il intègre l’équipe du chantier Marée Haute (constructeur de voiliers de course). Dans un premier temps, il aura à sa charge la commercialisation de la gamme.

Désireux de ne pas quitter les plans d’eaux, il oeuvre au développement et à la mise au point d’un nouveau mini 6.50 en naviguant deux saisons avec l’architecte Pierre Roland. Thomas cumule les navigations en course dans les catégories série et prototype, il se qualifie notamment pour la mini-transat en effectuant 1000 miles en solitaire.

Après 5 ans en Bretagne, il rejoint l’entreprise Team 85 basée aux Sables d’Olonne en tant que directeur technique. Durant trois années, il gère une flotte de cinq M34.
A travers l’accompagnement d’équipes participant au Tour de France, Thomas a acquis une connaissance solide de l’épreuve et c’est avec sérénité qu’il aborde la formation du projet Dynamique Voile.

2 commentaires
  • VALLEE THIERRY le 16 octobre 2014

    Tous mes vœux de réussite les gars. Bon vent.

  • Jenny Launay le 3 novembre 2014

    Bien vu les jeunes! On vous encourage en attendant le spectacle. ..

Laisser un commentaire à Jenny Launay
Annuler le commentaire